Partagez sur FB

Comment remettre en route son cheval après une pause ou des vacances est la question que se pose tous les cavaliers et propriétaires de chevaux en cette période.

Comme pour nous, l’objectif de cette remise en souffle et en muscles va être avant tout de ne pas asphyxier votre partenaire physiquement, et dans le même temps ne pas le blaser mentalement. La pire situation serait de lui demander un effort intense prématurément, et/ou de lui faire regretter votre retour de vacances (ou les siennes).

Pour préserver, et respecter son intégrité physique, tout en ménageant son mental et sa motivation, il est primordial de planifier ce retour vers un travail normal en prenant en compte ces conseils:

1 – Avant de remettre en route faire un check-up complet

 

Il est très important qu’avant de vous remettre en selle, vous preniez le temps de faire un bilan minutieux de l’état de santé de votre cheval.

S’il était lui aussi en vacances, il se peut qu’il ait pris un peu de poids, ou au contraire qu’il ait perdu de l’état. Une petite blessure de paddock, un fer perdu ou la corne des sabots abîmée ou sèche… autant de petites choses dont il faudra s’occuper avant de remettre en route son cheval sans risquer que cela ne s’aggrave.

Dans certaines situations, ou en cas de doute, n’hésitez pas à demander conseils auprès de votre enseignant. Et si besoin faîtes appel à un professionnel de la santé des chevaux comme votre vétérinaire, ostéopathe, marréchal-ferrant…

De notre côté, dès notre retour de vacances, nous programmons un check-up complet:

  • Bilan vétérinaire – examen de la santé générale et de la locomotion
  • Bilan ostéopathe
  • Bilan avec Clarisse certifiée Méthode Masterson

Evidement cela représente un coût financier, mais entreprendre un travail sur un cheval présentant une gène physique ne peut apporter de résultat bénéfique. Et de vous à moi, cela coûte toujours moins cher qu’un nouveau cheval…

2 – Préparer son cheval à la remise en route

 

C’est la règle d’or à respecter absolument et en toute circonstance !

Je ne sais pas vous, mais personnellement je me rapelle très bien mes rentrées scolaire lorsque j’étais plus jeune. Après de superbes vacances, étant du Sud de la France nous partions très souvent en vacances en Auvergne pour changer d’air.

Puis nous rentrions chez nous, et à peine le temps de le dire que me voilà en salle de classe à devoir m’y remettre sans sommation…

Je détestais ce sentiment “du jour au lendemain” de quitter le monde de l’insouciance, des jeux, du farniente à l’enchaînement blasant des matières scolaires et des heures de cours…

Soyez bien conscient que votre cheval a passé une, deux peut être trois semaine ou plus tranquille, au pré, à faire ce qu’il aime le plus au monde… Et là il vous voit débarquer, la selle sous le bras: 9 chances sur 10 pour qu’il parte au galop dans l’autre sens !

C’est pourquoi je suis convaincu qu’il est important de préserver le mental et la motivation de nos chevaux en les préparant à reprendre un travail normal.

Cela peut se faire en prenant le temps de programmer quelques séances de jeux en liberté ou travail à pied par exemple. De plus ces exercices renforcent la complicité comme ici Sarah, membre de la TDSE Académy, et son cheval.

 

3 – Varier les plaisir pour ne pas blaser

 

Nous le savons tous, les chevaux n’aiment pas particulièrement travailler en carrière. Pour garder un cheval motivé, pour entretenir sa bonne volonté et son envie de travailler, pensez à varier les séances.

Bien qu’il soit nécessaire de “faire des ronds dans le sable”, avec un peu d’imagination, remettre en route son cheval peut devenir ludique et divertissant.

Travailler son cheval en extérieur, utiliser les dénivellés, organiser une séance de travail sur le plat entre les obstacles de cross, ou dans le pré ont des exemples simples pour remettre en route son cheval, sans lui donner l’impression de travailler…

 

Remettre en route son cheval

4 – Combien de temps prend la remise en route ?

 

Il faut bien prendre en compte qu’il vous sera impossible de retrouver votre cheval au top dès votre retour de vacances.

Il faut du temps à l’organisme pour se remuscler, retrouver ses capacités respiratoires et cardiaques

La souplesse latérale et longitudinale ne se remettent également pas du jour au lendemain en place… il faut du temps.

Dans la même mesure, les tendons et les articulations laissés au repos vt nécessiter une reprise du travail étalé sur plusieurs séances pour éviter toutes blessures.

De manière générale, il est judicieux de planifier de remettre en route son cheval sur une période au moins égale à son temps de repos/vacances.

Plus qu’une règle, cela est un ordre d’idée. Si vous ressentez que votre cheval a besoin de plus de temps pour retrouver son top niveau, n’hésitez surtout pas à le prendre !

Remettre en route son cheval

5 – Remettre en route son cheval progressivement !

 

C’est sans nul doute LE conseil le plus important que l’on puisse vous donner pour remettre en route votre cheval en douceur.

Pour que votre cheval se remette en route tranquillement, sans “souffrir” de ce changement d’activité physique, il va falloir qu’il reprenne en souffle et en musculation.

Après seulement cette remise en forme vous pourrez envisager de ré-introduire des exercices plus techniques que les exercices de bases. Un peu plus tard encore, reprendre le travail à l’obstacle, là encore “progressivement“.

Dans ce sens, le travail à la longe sera parfait les premiers temps pour remettre en route son cheval sans lui imposer le poids du cavalier. Le temps de remettre son corps et sa musculation en mouvement.

Puis sous la selle, planifier des séances de courte durée au début, et des exercices simples visant à remettre en place les codes et la locomotion dans la décontraction.

En montant progressivement en intensité, en temps de travail et en technique, vous pourrez inclure aisément des exercices avec des barres au sol pour préparer et programmer les premières séances à l’obstacle.

Il s’agira là encore de séances courtes, d’un nombre limité de petits sauts de cavaletti pour optimiser le calme et le contrôle en attendant un retour à un travail normal sur les barres.

Lorsque l’on est propriétaire, et/ou que l’on travaille seul, il n’est pas toujours évident de savoir comment remettre en route son cheval en douceur.

Trouver les bons exercices, la bonne durée et intensité des séances, l’organisation et la planification logique, progressive et adaptés…

Pour vous aider en ce sens, je vous ai préparé un petit guide qui vous accompagnera pendant 15 jours pour remettre votre cheval en route, en douceur:

 

Remettre en route son cheval