Partagez sur FB

Vous avez un jeune cheval et vous souhaitez mettre en place un travail et des exercices adaptés afin de le préparer à vos objectifs. Simon Laforêt coach TDSE a sélectionné 7 exercices jeune cheval rien que pour vous.

Comment travailler un jeune cheval sur le plat ?

Un jeune cheval a tout à apprendre, il est donc essentiel de lui donner des bases saines et solides. Vous allez devoir lui inculquer la réponse aux aides, la décontraction et « l’autoportage ».

Comprendre et répondre aux aides

Nous allons nous attarder sur seulement deux aides : les mains et les jambes.

Utiliser les mains avec un jeune cheval

Les mains communiquent l’intention du cavalier par le biais des rênes et de la bouche. Votre cheval doit apprendre à bien réagir à la pression et au contact donnés par les mains. Vous devez lui apprendre à céder plutôt qu’à se mettre en défense.

Vos mains peuvent demander à votre cheval de s’arrêter, de tourner, aider à contrôler la vitesse de l’allure et la position de l’encolure (plus ou moins basse).

Une main lourde sera dérangeante et douloureuse pour votre cheval tandis qu’une main « passive » sera légère, mais inefficace. 

Avoir une bonne main est indispensable pour permettre à un jeune cheval de bien démarrer dans sa vie de cheval de sport ou de loisir. La main juste saura demander avec l’intensité nécessaire, mais cédera au moment même où le cheval cède à la demande.

 

Utiliser les jambes avec un jeune cheval

Les jambes communiquent l’intention du cavalier par le biais de la sensibilité des flancs. Votre cheval doit apprendre à bien réagir à la pression des jambes. Il doit y être réactif sans fuir leur contact.

Vos jambes peuvent agir ensemble et demander le mouvement en avant. Elles peuvent agir isolées afin de demander un mouvement latéral.

Une jambe fixe et précise est une aide claire pour votre jeune cheval. Si votre jambe fait « l’essuie-glace », vos demandes n’en seront que moins précises et votre cheval pourrait s’inquiéter de ce mouvement incontrôlé.

exercices jeune cheval

Lui enseigner la décontraction

 

Pour performer sans se blesser, votre jeune cheval devra apprendre à travailler tout en étant décontracté. La décontraction doit être physique et mentale, d’ailleurs l’un ne va pas sans l’autre.

Un cheval stressé ou anxieux demandera beaucoup plus de temps pour travailler en décontraction qu’un cheval froid et serein. 

D’ailleurs, vous avez un rôle très important dans la décontraction de votre jeune cheval. Si vous être calme et confiant, votre cheval aura lui aussi tendance à l’être. À l’inverse, si vous êtes stressé ou en colère, votre cheval le sentira et risque également de ressentir des émotions négatives.

Vous avez déjà dû entendre cette phrase : « les chevaux sont des éponges ». C’est vrai, mais ce n’est pas propre aux chevaux. Chaque être vivant ressent et transmet des émotions. Vous influencez votre cheval et lui vous influence aussi. En positif comme en négatif.

Il y a une autre relation que vous devez également comprendre. L’idée que le mental influence le corps et le corps influence le mental. Dans un moment stressant pour vous, essayez de retrouver une posture décontractée et une respiration lente, vous constaterez comment votre ressenti sera instantanément modifié. 

Pour votre cheval, il en est de même. Comment se tient-il lorsqu’il est détendu ? Plutôt étendu et bas contrairement à une posture droite et tonique qu’il aborde lorsque quelque chose lui fait peur.

Nous allons donc nous servir de cette posture étendue et basse pour parvenir à la décontraction physique et mentale de votre cheval.

 

Faire en sorte qu’il se porte seul

 

L’auto portage ou self-carriage en anglais est le fait que votre cheval garde son équilibre et son rythme sans que vous ayez besoin de le soutenir, avec vos mains et/ou vos jambes, à chaque foulée.

Pour que le self-carriage soit possible, il faut que votre jeune cheval comprenne qu’il doit maintenir la position et l’allure dans lesquelles vous l’avez mis.

Il faudra du temps et de la répétition pour parvenir à rendre votre cheval complètement autonome. Les jeunes chevaux trouveront cet exercice difficile au début, il faudra demander peu, mais souvent.

Au fur et à mesure de la progression de votre jeune cheval, vous vous apercevrez qu’il se tient de plus en plus et de mieux en mieux. Ne vous battez donc pas à un autoportage instantané.

exercices jeune cheval

Comment travailler un jeune cheval de 3 ans ?

 

Dans son année de 3 ans, il est possible que votre jeune cheval rentre en débourrage et par la suite soit travaillé en préparation des compétitions d’élevage.

Il n’est pas question ici de débattre du sujet sensible du travail du cheval de 3 ans. Mais de vous donner des pistes de travail afin de préparer au mieux votre jeune cheval. Vous pouvez prévoir 1 à 3 séances par semaine, il n’est pas question de monter un jeune cheval de 3 ans tous les jours.

 

Une détente en longe

 

À 3 ans, limitez autant que possible le temps passé sur son dos. Une détente en longe permettra à votre jeune cheval d’être échauffé sans votre poids et de vous laisser une séance en selle courte, mais axée sur un objectif de travail précis.

Demandez à votre jeune cheval de marcher quelques minutes avant de passer au trot puis au galop. Vous pourrez vérifier que les commandes vocales sont connues et qu’il y répond favorablement. Vous pouvez commencer à travailler les transitions pour lui permettre de faire travailler son équilibre.

Pensez à travailler équitablement aux deux mains.

 

Une séance montée courte

 

Une fois votre jeune détendu en longe, 20 minutes de travail peuvent être largement suffisantes. Reprenez les pistes de travail citées plus haut : répondre aux aides, se décontracter et s’autoporter.

Pour vous aider dans l’éducation de votre jeune cheval sous la selle, vous pouvez travailler les transitions montantes et descendantes, entre allure et dans l’allure. Vous pouvez également travailler sur les flexions et les cessions.

Veillez à respecter une progression dans vos demandes et de lui accorder plusieurs pauses « récréation » afin que votre jeune cheval puisse intégrer l’exercice, mais surtout rester concentré pour le travail suivant.

 

Un retour au calme en main

 

Comme pour un cheval adulte, une fois votre séance terminée, permettez à votre jeune de marcher un moment afin de reprendre son souffle et de détendre tous ses muscles. 

Descendez de son dos, desserrez la sangle et marchez votre cheval, en main, pendant quelques minutes.

exercices jeunes chevaux

Comment travailler un jeune cheval de 4 ans ?

 

C’est à cet âge que la majorité des chevaux de sport et de loisir commencent réellement le travail, bien qu’il soit possible de retarder encore leur débourrage si vous le souhaitez.

 

Des séances courtes

 

Sa croissance n’étant pas terminée, votre jeune de 4 ans n’a pas encore toute la condition physique pour tenir une séance traditionnelle d’une heure. Il peut être intéressant de démarrer votre séance par une petite longe, pour laisser les joyeux s’exprimer et lâcher leur « jus », ou tout simplement de lui permettre de s’échauffer sans votre poids sur le dos.

 

De petits objectifs

 

Puisque vos séances sont courtes, il est important que vous vous concentriez sur des petits objectifs que vous pourrez accomplir au cours de la séance.

Votre jeune cheval peut ne pas réussir à tout saisir en une séance et c’est normal ! Le principal c’est de l’amener à réfléchir et à commencer à intégrer la nouvelle notion que vous êtes en train de lui apprendre.

 

Lui apprendre à céder à la pression

 

C’est l’une des premières choses à lui apprendre : céder à vos demandes. Que ce soit céder aux mains ou aux jambes, il est primordial qu’il comprenne que c’est beaucoup plus confortable pour lui de céder.

Pour apprendre à un cheval à céder la pression, vous devez lui demander de céder aux mains, par exemple, en exerçant une pression sur vos rênes. Vous commencez par une pression légère et augmenterez progressivement jusqu’à ce que votre cheval réponde correctement. Immédiatement, libérez le de toute pression afin de le mettre dans le confort et qu’il intègre qu’en cédant il se trouve dans une attitude agréable.

 

Corriger plutôt que punir

 

Un aspect important quand vous travaillez avec un jeune cheval, c’est qu’il ne sait pas faire ! Il a besoin d’apprendre. Il est important d’avoir à l’esprit de le corriger plutôt que de le punir.

Punir c’est réagir avec colère, tandis que corriger c’est communiquer avec patience afin de faire comprendre au cheval la réponse que vous attendez de lui.

exercices jeune cheval

Quels exercices pour un jeune cheval ?

Simon Laforêt vous a concocté 7 exercices que vous pouvez faire avec votre jeune cheval.

 

Exercices jeune cheval plat

Le plat étant commun à toutes les pratiques équestres, voici 2 exercices que vous pouvez faire avec votre jeune cheval.

 

Transitions trot-pas-trot

Exercice de base pour améliorer la compréhension du cheval des aides, mains et jambes. Vous pouvez utiliser cet exercice pour améliorer la décontraction, l’équilibre et l’impulsion.

exercices dressage jeune cheval

Transitions + cercles

Dans le même principe que l’exercice précédent, les transitions vont permettre à votre jeune cheval d’améliorer sa réponse aux mains et aux jambes ainsi que l’engagement et la poussée des postérieurs.

Les cercles quant à eux l’aideront à améliorer son équilibre et son incurvation.

Cliquez sur le dessin pour découvrir la séance :

transitions jeune cheval

Exercices jeune cheval barres au sol

Les barres au sol sont très intéressantes pour le jeune cheval. Elles le préparent gentiment au travail à l’obstacle si c’est l’objectif. Mais elles sont également excellentes pour stimuler l’impulsion de votre jeune. Voici 3 exercices que vous pouvez pratiquer avec votre cheval.

 

Barres au sol au trot

Cet exercice vous permettra d’améliorer les qualités du trot de votre cheval, le calme et le contrôle. Vous travaillerez également le rebond et l’amplitude du trot de votre jeune cheval.

Cliquez sur l’image pour découvrir la séance :

Barres au sol au galop

Même principe que l’exercice précédant, mais cette fois au galop. Vous améliorerez donc la qualité de l’allure, le calme, le contrôle, mais également la souplesse du dos. Vous travaillerez l’amplitude et l’équilibre par la même occasion.

Cliquez sur l’image pour découvrir la séance :

Barres au sol jeune cheval

Huit de chiffre sur barres au sol au trot

Avec cet exercice vous allez combiner les bienfaits des barres au sol au trot et ceux des cercles. Ainsi vous allez améliorer la régularité, l’amplitude et la cadence du trot. Mais aussi améliorer la disponibilité de votre cheval, sa décontraction et son calme. 

Cliquez sur l’image pour découvrir la séance :

travail jeunes chevaux

Exercices jeune cheval obstacle

Si votre cheval est destiné au saut d’obstacles ou que vous avez tout simplement envie de lui faire découvrir cette discipline, voici 2 exercices pour améliorer sa technique et son geste.

 

Mécanisation entrée au trot

Cette ligne très simple est parfaite pour les jeunes chevaux. Elle va améliorer le geste et la force de votre cheval, ainsi que sa souplesse, son calme et sa réactivité. Il pourra aussi développer sa franchise et sa décontraction.

Cliquez sur l’image pour découvrir la séance :

obstacle jeune cheval

Mécanisation à 2 foulées

Pour amorcer le travail des combinaisons, vous pouvez utiliser cette ligne de gymnastique, particulièrement adaptée pour un jeune cheval. Cet exercice va améliorer son geste et sa force tout en développant la souplesse et la bascule du dos. Votre cheval devra être réactif, ce qui lui apprendra à verticaliser ses sauts et améliorera la montée des antérieurs.

Cliquez sur l’image pour découvrir la séance :

gymnastique du jeune cheval

100 fiches d’exercices sur le plat et à l’obstacle

Si ces exercices vous ont plus, alors sans aucun doute vous apprécierez ces 100 fiches d’exercices sur le plat et à l’obstacle. Les fiches sont réparties par discipline et par notion  travaillée pour vous aider dans votre choix. 

Pour en savoir plus cliquez sur ce lien pour découvrir 100 exercices d’équitation