Partagez sur FB

Votre cheval présente des petites croûtes suintantes dans le pli du pâturon ? Certaines de ces croûtes sont devenues plus grosses et douloureuses ? Il est fort probable que votre cheval souffre de gale de boue. En particulier s’il vit au pré, et/ou travaille sur des sols humides ou boueux.

La gale de boue est une dermite, une inflammation du derme et de l’épiderme (de la peau). C’est une pathologie non contagieuse, généralement localisée sur les membres du cheval. On peut la retrouver parfois aussi sur le dos, la croupe, le garrot…

Principalement active en automne et en hiver, elle touche plus souvent les chevaux vivant dehors. Les croûtes de la gale de boue sont douloureuses, peuvent s’infecter, et engendrer une boiterie chez le cheval.

Voyons comment l’éviter et la traiter:

Comment traiter la gale de boue du cheval

Les symptômes de la gale de boue du cheval:

 

Bien que nous l’appelons communément gale de boue, c’est une bactérie qui est à l’origine de cette pathologie. A la différence des “gales” qui sont causées par des parasites. Le vétérinaire l’appellera sans doute plus facilement dermatophilose. 

Cette bactérie se développe dans les sols humides et boueux. C’est pourquoi elle est tant redoutée chaque année par les propriétaires de chevaux vivant au pré.

Si votre cheval fait de la gale de boue, vous remarquerez en premier lieu de petites croûtes, le plus souvent dans le creux du pâturon, car la peau est fine et sensible. Ces croûtes seront suintantes et douloureuses.

Si la gale de boue n’est pas traitée à temps, les croûtes se transforme en véritable crevasse, peuvent s’infecter, et provoquer l’engorgement du ou des membres atteints, voire une boiterie du cheval.

Cependant elle est sans gravité lorsque les soins sont effectués dès l’apparition des symptômes.

cheval au pré - comment traiter la gale de boue ?

Coment traiter la gale de boue du cheval:

Traiter la gale de boue est souvent long, et nécessite des soins quotidiens. D’autant plus qu’un cheval sensible à cette bactérie poura faire de la gale de boue d’une année sur l’autre. Voire plusieurs fois dans l’hiver…

Voici mes conseils pour traiter la gale de boue. Attention, ces conseils sont tirés de ma propre expérience, et ne doivent pas remplacer les recommandations de votre vétérinaire.

1- Nettoyer et désinfecter

Tous les jours, commencez par nettoyer minutieusement les zones touchées. La bétadine savon (rouge) est parfaitement adaptée. Faites mousser, en frottant délicatement pour ramollir les croûtes et les faire tomber. Les croûtes de la gale de boue participent à la contamination et à l’infection.

Après avoir bien savonné, avec la bétadine savon ou un autre savon désinfectant, rincer abondemment. Et idéalement à l’eau chaude. L’eau chaude rince mieux, et participe à la désinfection.

2- Sécher correctement

Si la bactérie de la gale de boue, la dermatophilose, se développe dans les milieux humides, l’eau est son ami!! Il est donc primordiale de vraiment (vraiment) bien sécher les membres de votre cheval. Et en particuliers l’ensemble des plis où l’humidité pourrait plus facilement rester (pli du pâturon).

Pour cela une serviette de bain fera l’affaire. Sécher consciencieusement et délicatement, puis laisser un temps les zones finir de sécher à l’air libre. 

3- Activer la cicatrisation

Vous pourrez appliquer une pommade pour activer la cicatrisation de votre cheval, il en existe plusieurs dans le commerce.

Personnellement voici ce que je fais avec mes chevaux (là encore, je ne suis pas vétérinaire, demandez l’avis du votre). Je mélange un peu d’huile d’olive (oui, oui, je suis du Sud on en met partout) à de la vaseline soufrée. Et je rajoute un peu d’un produit anti-bactérien comme l’Avemix.

Dans les proportions c’est: dans un bol 3/4 de vaseline soufrée, 1 cuillère à soupe d’huile dolive, et une cuillère à café d’Avemix.

L’huile d’olive et la vaseline vont isoler les lésions et protéger la peau de l’humidité. Elles vont également participer à ramollir les croûtes, réduire la douleur, et accélérer la cicatrisation.

On vous le dit, l’huile d’olive ça sert à tout !!

 4- Optimiser la guérison

Le premier conseil pour optimiser la guérison de votre cheval est de ne pas hésiter à demander l’avis de votre vétérinaire. Ensuite pour réduire considérablement le temps de guérison évitez au maximum l’humidité, en suivant les conseils de prophylaxie plus bas.

La gale de boue chez le cheval - Dermatose - Dermatophilose

Coment éviter la gale de boue à mon cheval:

Nous l’avons vu la gale de boue se développe dans les sols humides et boueux. Voici donc quelques conseils pour prévenir la gale de boue et/ou accélérer la guérison de votre cheval:

1- Eviter le sol humide et boueux

Si votre cheval est sujet à la dermatophilose, évitez de le laisser dans des parcelles ou des prés trop piétinés et/ou boueux. Cela n’est pas toujours facile en fonction des régions, je le conçois.

2- Rentrer le cheval au boxe

Si vous avez la possibilité rentrez votre cheval au boxe et au sec durant les saisons trop humides. en tout état de cause, le temps de la guérison d’un cheval atteint de gale de boue, pouvoir le loger en boxe sera un avantage pour éviter l’humidité.

3- Entretenir la litière

Le boxe offira l’avantage de ne pas laisser marcher votre cheval dans la boue, mais à la condition que la litière soit bien propre et sèche.

 4- Sécher correctement après la douche

Beaucoup de cavaliers douchent leur cheval après le travail. Soyez très appliqué à bien sécher les membres de votre cheval après la douche s’il est sujet à la gale de boue.

 5- Tondre les zones à risque

Je vous recommande de tondre les zones à risque ou infectées car elles seront plus faciles à traiter. Et si votre cheval n’a pas de signe de gale de boue, le tondre permettra quand même de sécher plus vite et donc d’éviter la stagnation de l’humidité.

 6- Protéger les pâturons

Pour anticiper vous pouvez protéger votre cheval en appliquant à titre préventif de la vaseline soufrée sur les plis de ses pâturons en hiver.

Conclusion

 La gale de boue est une pathologie redoutée des cavaliers car elle est longue à soigner. Elle peut en cas de manque de soins vite engendrer infection, lynmphangite et boiterie. Mais si elle est prise dès les premiers signes cliniques elle est bien souvent sans gravité pour le cheval.

Le principal facteur de développement de cette bactérie est l’humidité. Des soins quotidiens, du nettoyage et désinfection des zones atteintes. Un bon séchage et l’application de pommades désinfectantes et cicatrisantes et un lieu de vie et de travail au sec, et cela ne sera qu’un mauvais souvenir…

 

Comment plier les coudes à cheval ?

Certains cavaliers, sur le plat comme à l obstacle ont du mal à plier leurs coudes à cheval. Ils donnent ainsi l impression de ne plus avoir cette articulation, un peu comme les Playmobil,… Les coudes jouent un rôle prépondérant dans l accompagnement de la bouche du...

Le cheval qui accélère à l’obstacle

Le cheval qui accélère à l'obstacle est une des difficultés majeures que rencontre un très grand nombre de cavaliers de saut d'obstacles. Le cavalier prépare son cheval pour aborder et sauter correctement un obstacle isolé, et ce dernier accélère devant l'obstacle au...

Assouplir le côté raide de votre cheval: 3 erreurs à éviter

Assouplir le côté raide de votre cheval est une priorité pour le travailler dans le bon sens, car tous les chevaux ont un côté plus rigide que l’autre. On nous expliquait un temps que cela était dû à l’inflexion naturelle du poulain dans le ventre de sa mère. A priori...

Comment mettre un cheval en place ?

Comment mettre un cheval en place est une des questions les plus fréquentes que l'on me pose. La relation que nous établissons avec notre cheval par l'intermédiare des rênes est la base de notre communication avec lui. Ainsi nous pouvons lui demander de ralentir, de...

La gale de boue – Comment la traiter ?

Votre cheval présente des petites croûtes suintantes dans le pli du pâturon ? Certaines de ces croûtes sont devenues plus grosses et douloureuses ? Il est fort probable que votre cheval souffre de gale de boue. En particulier s'il vit au pré, et/ou travaille sur des...

1 Commentaire

  1. Alizée

    Bonjour,
    J’aimerais partager mon expérience, en particulier concernant la betadine! Elle a une forte tendance à irriter très fort la peau… j’ai eu le cas sur une de mes juments, j’avais alors utiliser un savon plus doux mais au propriétés antibacteriennes , le nutriclean de chez Nutrimetics!
    Les résultats ont été impressionnants! En effet, le nuticlean, en plus d’être antibacrerien,adoucit la peau et la guérison s’en est trouver améliorer !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez nous aussi sur: