Partagez sur FB
Le cheval qui accélère à l’obstacle est une des difficultés majeures que rencontre un très grand nombre de cavaliers de saut d’obstacles.

Le cavalier prépare son cheval pour aborder et sauter correctement un obstacle isolé, et ce dernier accélère devant l’obstacle au dernier moment.

Non seulement cela dérègle tous les paramètres que le cavalier a mis en place pour sauter, mais en plus le cheval en agissant ainsi fait prendre au couple le risque de faire tomber la barre, dans le meilleur des cas !!

Ceci dit, tout n’est pas de la faute des chevaux, et beaucoup de raisons peuvent expliquer ce comportement, avec un point commun à toutes: le cheval qui accélère à l’obstacle ne le fait pas par plaisir !!

cheval qui accélère saut d'obstacles terre de sport equestre

Pourquoi mon cheval accélère à l’obstacle ?

 

Le cheval accélère à l’obstacle suite à une mauvaise éducation:

L’éducation du cheval, en particulier du jeune cheval est d’une importance capitale pour la suite de sa carrière sportive. Elle conditionne l’état d’esprit du cheval face à un obstacle. C’est dès le début que la confiance, le calme, la décontraction se doivent d’être mise en place et inculqués au cheval de saut d’obstacle.

Hélas, si le cheval est débuté à l’obstacle dans l’excitation, avec une certaine idée qu’il doit franchir à tout prix, même dans la vitesse, le cheval va tout simplement apprendre, comprendre que le saut d’obstacles c’est ainsi…

Le cheval accélère donc devant un obstacle car c’est ainsi qu’on lui a appris, il reproduit tout simplement cet apprentissage, et/ou parce que cet méthode d’éducation à l’obstacle a été source de stress et de crispation.

En équitation, le travail de base, en particulier du jeune cheval, devrait à mon sens toujours reposer sur trois éléments:

Mais comme j’aime le dire, rien n’est une fatalité en équitation, et avec les chevaux. Bien sûr il est toujours préférable de bien éduquer que d’avoir à ré-éduquer. Mais en prenant le temps, en “reprogrammant” le cheval avec les exercices de saut d’obstacles que je vous détaille plus bas, il est possible de gommer ce défaut.

cheval qui charge  tire en saut d'obstacles

Une équitation approximative, une multiplication de situations délicates:

Encore une raison où nous (cavaliers ou cavalières) ne sommes pas totalement hors de causes: nos ratés de cavaliers de saut d’obstacles.

Il ne faut pas se leurrer, et bien que je suis le premier à vous dire que si nous sommes perfectibles et que nous avons le droit de ne pas être toujours parfait, nos erreurs peuvent malgrès tout marquer phychologiquement nos chevaux.

En effet, une accumulation de situations compliquées à gérer par le cheval en saut d’obstacles va engendrer du stress, de l’inquiétude et parfois même de la douleur.

Nous voyons souvent des chevaux à la peine dans des épreuves trop hautes pour leur cavalier et le manque d’expérience de ce dernier met régulièrement son cheval à l’effort à l’obstacle.

La répétition d’abords approximatifs, la multiplicatin de taxis, de georgettes, et autres foulées trop près ou trop loin de l’obstacle. Sont autant de situations difficiles à gérer par les chevaux, et qui bien souvent par trop de générosité vont chercher une solution en accélérant devant les obstacles pour “fuir” ces situations.

Bien entendu je ne jette la pierre à personne, et ce n’est pas une erreur ou deux de temps en temps qui mettra à mal la relation avec votre cheval et le “transformera” en un cheval qui accélère à l’obstacle pour s’en débarrasser. Mais il est de notre devoir pour autant, d’être lucide sur notre propre niveau équestre. D’être objectif quand à nos progrès et de ne pas s’enflammer lorsque nous engageons en concours de saut d’obstacles (voir la vidéo: Engager malin).

Il est nécessaire de prendre le temps de construire notre progression sur des bases solides. Savoir moduler l’amplitude du galop, voir ses foulées à l’obstacle, être confiant et à l’aise sur la hauteur envisagée sont autant d’éléments qui nous garantissent d’éviter au maximum toutes ces situations…

cheval qui accélère à l'obstacle terre de sport equestre

Le cheval accélère à l’obstacle si sauter lui provoque des douleurs:

Si le cheval éprouve une douleur physique à chaque fois qu’il saute, il peut très rapidement se mettre a accélérer à l’obstacle, pour se débarrasser du saut, se retrouver vite de l’autre côté et tenter d’éviter ainsi d’avoir mal.

Une petite gêne physique, un dos un peu faible, un processus épineux, une lésion à un tendon ou toutes autres douleurs qui pourraient être ressenties lorque le cheval saute un obstacle va inexorablement engendrer une méfiance pour le saut d’obstacles, de la part du cheval.

Beaucoup de chevaux vont faire le choix de s’arrêter, de refuser de sauter les obstacles car cela est douloureux pour eux. Mais d’autres, la plupart du temps les chevaux très généreux, au grand coeur, feront le choix d’accélérer à l’obstacle, mais de sauter quand même…

Bien évidemment votre connaissance de votre cheval vous permettra d’identifier cette cause, et faire intervenir l’ensemble des professionnels (vétérinaire, ostéopathe équin, dentiste…) pour identifier le problème et le traiter, avant de chercher à corriger le souci  l’obstacle.

Attention: Le cheval peut en effet accélérer à l’obstacle car il a mal physiquement, mais cette douleur peut malheureusement être provoquée par le cavalier !

Tout comme nous l’avons vu plus haut, toutes les situations délicates (mauvais abords, taxis, georgettes…) rendent la tâche compliquée aux chevaux.

Il vont devoir pour s’en sortir forcer plus, ils vont peut être prendre les barres dans les jambes, des coups dans la bouche, le poids du cavalier taper lourdement sur leur dos dans les réceptions… Ce qui n’est pas sans laisser des traces physiques et mentales !

Dans la même mesure, les entraînements trop intensifs, trop souvent répétés, non adaptés à l’âge et aux capacités du cheval à l’obstacle vont engendrer des douleurs, auxquelles le cheval voudra tenter de se soustraire.

Et pour un cheval, la fuite vers l’avant est ce qu’il y a de plus naturel…

 

Comment travailler un cheval qui accélère à l'obstacle ?

Le cheval accélère à l’obstacle par “peur” d’avoir mal:

Cette dernière raison que j’évoquerai dans cet article (nous pourrions en trouver d’autres) est pour moi la plus insidueuse, et la plus longue à traiter…

Imaginez monter un nouveau cheval, et vous rendre compte qu’il accélère à l’obstacle.

Vous êtes confiant en votre équitation, et conscient de votre niveau. Vous ne sautez pas plus haut que vous et lui n’en êtes capables, et pourtant il charge dès que vous abordez un obstacle.

Vous commencez alors à regarder du côté de son physique, il a peut être mal quelque part ?

Ostéopathe, vétérinaire, dentiste… tout est ok. Et pourtant dès qu’il entend parler de saut d’obstacles il fonce, part contre votre main, pour franchir vite (et mal)…

Il est très probable que ce cheval est eu mal, du fait de problème physique, d’une équitation approximative, d’une répétition de situations difficiles, d’un entraînement inapproprié…

Et, même si aujourd’hui la douleur (ou blessure) est derrière lui, il appréhende de ressentir à nouveau ce qui pour lui est associé au saut d’obstacles.

Il a tout simplement déduit que le saut d’obstacle faisait mal (peu importe la raison) et même si aujourd’hui cette raison (cause) est éliminée, il reste des séquelles phychologiques qui pour garantir son intégrité physique, le mettent en alerte de se méfier du saut d’obstacles.

J’en parle en connaissance de cause, car il y a quelques années je me suis cassé le pied. Je n’ai pu remarché qu’après trois mois d’arrêt et autant de rééducation. Et bien même après ces six mois, et bien que je n’avais plus de douleur en marchant, mon cerveau s’inquiétait de ressentir encore de la douleur et me mettait en garde dans certaines situations (courir, jouer au foot…)

C’est ainsi que l’on se préserve, pour éviter d’avoir mal à nouveau “au cas où”, nous adoptons des actes réflexes, qui parfois ne sont plus utiles…

Avec ces chevaux qui accélèrent à l’obstacle par peur d’avoir mal, il faudra prendre beaucoup plus de temps pour qu’il repprennent confiance en vous, et en eux.

Il faudra leur montrer qu’ils n’ont plus de raison d’avoir peur, et que le saut d’obstacles n’est pas (plus) une source de douleurs.

 

Le cheval avec beaucoup de sang peut être speed à l’obstacle:

Bien que je sois totalement d’accord avec l’idée que le cavalier est responsable de la plupart des soucis rencontrés à cheval, il ne serait pas fair-play d’omettre de parler du cheval naturellement chaud à l’obstacle.

Certains chevaux avec beaucoup de sang et d’énergie sont naturellement “tentés” d’aller toujours trop vers leurs obstacles.

Ceci dit, une éducation basée sur le calme et le contrôle, ainsi que la répétition des gammes dont nous parlerons plus bas leur permettra de mettre cette volonté au service de leur cavalier. Et non contre lui.

 

le cheval qui accélère à l'obstacle terre de sport equestre

Pourquoi faut il gommer ce défaut ?

Le cheval qui charge  l’obstacle ne le fait pas par plaisir:

Comme nous l’avons vu le cheval n’accélère pas devant les obstacles par pur plaisir. Il le fait la plupart du temps pour se débarrasser de l’effort.

Il est important de ré-apprendre à votre cheval de prendre son temps et à rester calme à l’obstacle. Sauter doit être agréable et ludique pour votre cheval, cela doit être un jeu à ses yeux.

Il est primordial à mon sens que nos chevaux participent activement et avec plaisir à ce que l’on fait, et ce quelle que soit notre discipline. Plus encore de prendre en compte les signaux que peut nous renvoyer notre cheval quand à son incorfort si c’est là le cas. Parfaire notre équitation, le laisser au repos, le solliciter moins ou moins souvent, le soigner est une évidence!

Le saut d’obstacles ne peut se pratiquer correctement et sereinement avec un cheval stressé, excité  qui fuse ou charge les obstacles pour se débarrasser du saut, moins encore avec un cheval qui a mal de notre fait, ou pas, il faut absolument éliminer toutes causes de douleurs ou gênes physiques

Rester calme à l’obstacle, un gage de sécurité:

La sécurité à un rôle prépondérant pour moi, nous le savons tous l’équtation est un sport à risque, autant le rendre le moins dangereux possible.

Avoir un cheval qui reste calme devant ses obstacles, qui les aborde sans se précipiter, nous offre plus de sécurité.

Combien de fois ne voyons nous pas de chevaux ou de poneys foncer à toute allure sur leur parcours, et nous faire des frayeurs à chaque abord ?

Garantir notre sécurité et celle de notre cheval est une priorité pour nous (cavaliers, enseignants, moniteurs, coaches…) et cella passe par une éducation des chevaux misant sur le calme et la décontraction sur le plat et plus encore à l’obstacle.

Le cheval détériore sa qualité de saut en fusant à l’obstacle:

Pour améliorer son geste et sa qualité de saut, le cheval doit s’entraîner dans des allures lentes. Répéter de petits sauts rapprochés comme le proposent les gymnastiques ou mécanisations.

Ces exercices, considérés comme les gammes du cheval de saut d’obstacles, se doivent d’être réalisés dans le calme et la décontraction.

Si votre cheval accélère pour se débarrasser de l’exercice, il ne peut pas progresser. Car c’est en décomposant son saut qu’il peut apprendre à mieux utiliser son corps et améliorer sa qualité de saut.

Comme de fait, le cheval qui détériore sa qualité de saut en accélérant à l’obstacle va peu à peu se faire mal en sautant (si ce n’est pas déjà le cas). Il risque donc de fuir plus encore devant ses barres, jusqu’au jour où il ne voudra plus sauter du tout !

En tout état de cause il est réellement nécessaire de prendre en compte ce comportement comme un signal de détresse, en cas de douleurs/inquiétude/peur/stress. Ou remettre le calme au centre des attentions si c’est plutôt du fait de son caractère pour éviter toutes situations irrévocables.

Apprendre à voir ses foulées en saut d'obstacles

Le cheval qui accélère ne peut être compétitif en saut d’obstacles:

En effet, un cheval qui accélère, charge et fuse à l’obstacle ne pourra jamais être efficace et compétitif en concours de saut d’obstacles !!

Premièrement parce que pour gagner en compétition il faut commencer par être sans faute. Et que lorsqu’un cheval galop à fond la caisse dès qu’il voit une barre il détériore l’ensemble des paramètres que vous aviez mis en place pour aborder correctement chaque obstacle. Et en particulier l’équilibre !

Dès lors la préparation des abords et la visualisation des distances sont faussées, car au dernier moment vote cheval va accélérer. Vous vous retrouvez souvent entre deux foulées, et pris par la vitesse le laissez décoller sur celle d’avant.

Et quand cela est infaisable vtre cheval se retrouve beaucoup trop près du pied de l’obstacle, et beaucoup trop vite. Il n’a pas le temps de monter les antérieurs et fait une barre.

C’est plus encore le cas dans les lignes ou les combinaisons. Quand le cheval ne supprime pas une foulée au risque de s’écraser dans un oxer un peu large en décollant sur une foulée trop loin, il est pris par la distance d’une foulée trop près et fait tomber l’obstacle.

En réalité, un cheval qui accélère devant les obstacles ne nous permet pas de chercher un classement, ni une victoire, à peine un sans faute. Nous passons notre parcours à essayer de garder un minimum de contrôle, voire à freiner d’un bout à l’autre du parcours.

Ceci dit, le cheval n’accélère pas par plaisir, concentrons nous maintenant sur les moyens de l’aider à reprendre confiance en lui dans le calme et aborder ses obstacles en prenant son temps.

le cheval qui accélère en saut d'obstacles terre de sport equestre

Comment travailler un cheval qui accélère à l’obstacle ?

 

Améliorer le contrôle pour instaurer le calme:

cheval qui accélère et charge à l'obstacle

Transitions entre les barres au sol

Cet exercice va permettre de commencer à “reprogrammer” votre cheval, en douceur.

En multipliant les transitions entre les barres nous allons apprendre au cheval à attendre les consignes du cavalier, à préparer une transition descendante après chaque passage de barre au sol, et à ne plus accélérer.

Objectifs:

  • Améliorer le contrôle
  • Améliorer les transitions
  • Mettre en place le calme
  • Développer l’équilibre

Exercices:

Après avoir détendu aux trois allures, dans une attitude plutôt basse et ronde:

  1. Aborder la première barre au pas, demander un arrêt entre les barres puis repartir au pas pour passer la seconde.
  2. Aborder la première barre au trot, repasser au pas pour passer la seconde barre au sol.
  3. Aborder la première barre au trot, repasser au pas avant le milieu de la ligne, repartir au trot pour passer la seconde barre au trot.
  4. Aborder la première barre au galop, repasser au trot pour passer la seconde barre au sol.
  5. Aborder la première barre au galop, restez au galop en sentant son cheval “se préparer à transitionner”, et donc ne pas accélérer, pour passer la seconde barre au sol.

Points d’attention:

  • Le cheval ne doit pas accélérer, sinon repasser à l’allure inférieure
  • Ne laissez pas le cheval accélérer après la seconde barre, si besoin repasser à l’allure inférieure
  • Pour l’exercice n°5, si le cheval repasse de lui même au trot ne pousser surtout pas pour qu’il reste au galop !!! Je vous rapelle que nous cherchons à gommer le défaut d’un cheval qui accélère à l’obstacle. S’il repasse au trot, il est clairement en train de progresser !!!

Réalisez cet exercice plusieurs fois par semaine avant de passer au suivant

 

Améliorer le contrôle en variant le nombre de foulées au galop:

Varier les foulées entre deux barres au sol

Personnellement cet exercice fait partie de mes préférés, et ce avec tous les chevaux.

Il va non seulement vous permettre d’optimiser le contrôle de votre cheval au galop. De vérifier votre capacité à moduler l’amplitude à volonté. Tout en améliorant la souplesse longitudinale de votre cheval et perfectionner son calme et son attention à vos aides.

 Objectifs: 

  • Améliorer l’amplitude
  • Développer le contrôle et le calme
  • Améliorer l’équilibre
  • Développer la souplesse du dos
  • Pour le cavalier améliorer la vision des foulées

 Exercices

Après avoir détendu aux trois allures, et vous être assurer d’avoir un cheval calme et à l’écoute:

  1. Aborder la ligne dans un galop de travail pour faire 6 foulées
  2. Aborder la ligne dans un galop rassemblé pour faire 7 foulées

Lorsque votre cheval restera réellement calme vous pourrez commencer à rajouter des passages au galop moyen pour faire 5 foulées.

En tout état de cause, avec un cheval qui accélère à l’obstacle, finissez toujours votre séance par un passage (à chaque main) au galop rassemblé (7 foulées) pour finir sur un note très calme et au contrôle.

Evitez les premiers temps de tenter en 4 foulées, et gardez vraiment ça pour le jour où il ne cherche pas de lui même à “partir” vers sa deuxième barre.

 Points d’attention:

  • Votre cheval ne doit jamais accélérer de lui même, mais attendre vos consignes.
  • Si votre cheval n’est pas prêt, restez dans les galops de travail et rassemblé.
  • Vous devez peu à peu sentir votre cheval se ralentir de lui même (en particulier se grandir dans son avant-main) et gagner en équilibre.
  • Si besoin, repassez à l’exercice précédant

Réalisez cet exercice plusieurs fois par semaine avant de passer au suivant

 

Banaliser les sauts et éviter que le cheval n’accélère à l’obstacle

Empêcher le cheval d’accélérer en banalisant l’obstacle:

Le premier objectif lorsque nous allons commencer à introduire les premiers sauts pour “reprogrammer” notre cheval qui accélère à l’obstacle est de chercher à banaliser le saut.

Il est important que pas à pas le cheval comprenne qu’il est aussi naturel et anodin de sauter un obstacle, que de marcher, trotter ou galoper. Et qu’il n’y a pas de raison pour se dépêcher, fuser ou charger…

Il existe plusieurs moyens pour cela, mais mon préférer est le dispositif du vertical encadré. Il s’agit d’un petit vertical, avec une barre au sol devant, et une barre au sol derrière (idéalement en mousse).

La barre au sol devant marquera la foulée, et donc la battue de départ, le cheval aura moins tendance à se précipiter vers son obstacle. La barre de derrière est plus importante encore car elle va “freiner” le cheval dans son abord, et aussi dans son saut.

Objectifs:

  • Eviter que le cheval n’accélère devant l’obstacle
  • Ralentir le geste du saut
  • Eviter que le cheval n’accélère derrière l’obstacle

Exercice: 

Le visuel de l’exercice vous présente l’exercice à aborder au galop, avec les distances qui correspondent à cette allure.

Pour commencer je vous invite à modifier légèrement le dispositif pour pouvoir sauter l’obstacle au trot.

Positionnez le vertical à 2m60 après la première barre au sol, puis la seconde barre au sol à 2m80 (voire 3m) derrière l’obstacle.

Il faut que le cheval soit à l’aise dans les distances.

Passez plusieurs fois au trot le dispositif, et si besoin demandez une transition au trot, et au pas après chaque passage.

Points d’attention:

  • Ne montez pas trop le vertical, le cheval doit banaliser le saut, il ne faut donc pas que cela soit déjà un effort important (40 à 80cm suffisent au début).
  • Ne faîtes l’exercice au galop, que lorsque au trot votre cheval reste calme et ne précipite pas.
  • Ne vous accrochez pas à la bouche, le cheval ne doit pas accélérer de lui même.
  • Préférez toujours 3 à 4 passages sur petit pluieurs fois par semaine (2 à 3) plutôt qu’une séance interminable une fois la semaine.

Voilà, vous avez déjà une bonne base pour aider votre cheval qui accélère à l’obstacle à progresser vers plus de contrôle, de calme et de décontraction…

Nous détaillerons très bientôt les prochaines étapes en allant toujours plus loin dans les explications pour vous aider à progresser.

En attendant découvrez mon livre numérique 42 exercices de CSO:

 

Livre 42 exercices de saut d'obstacles

Comment plier les coudes à cheval ?

Certains cavaliers, sur le plat comme à l obstacle ont du mal à plier leurs coudes à cheval. Ils donnent ainsi l impression de ne plus avoir cette articulation, un peu comme les Playmobil,… Les coudes jouent un rôle prépondérant dans l accompagnement de la bouche du...

Le cheval qui accélère à l’obstacle

Le cheval qui accélère à l'obstacle est une des difficultés majeures que rencontre un très grand nombre de cavaliers de saut d'obstacles. Le cavalier prépare son cheval pour aborder et sauter correctement un obstacle isolé, et ce dernier accélère devant l'obstacle au...

Assouplir le côté raide de votre cheval: 3 erreurs à éviter

Assouplir le côté raide de votre cheval est une priorité pour le travailler dans le bon sens, car tous les chevaux ont un côté plus rigide que l’autre. On nous expliquait un temps que cela était dû à l’inflexion naturelle du poulain dans le ventre de sa mère. A priori...

Comment mettre un cheval en place ?

Comment mettre un cheval en place est une des questions les plus fréquentes que l'on me pose. La relation que nous établissons avec notre cheval par l'intermédiare des rênes est la base de notre communication avec lui. Ainsi nous pouvons lui demander de ralentir, de...

La gale de boue – Comment la traiter ?

Votre cheval présente des petites croûtes suintantes dans le pli du pâturon ? Certaines de ces croûtes sont devenues plus grosses et douloureuses ? Il est fort probable que votre cheval souffre de gale de boue. En particulier s'il vit au pré, et/ou travaille sur des...

GRATUIT

10 exercices de saut d'obstacles

Suivez nous aussi sur: