Partagez sur FB

Le cheval qui charge à l’obstacle est une des difficultés majeures que rencontre un très grand nombre de cavaliers de saut d’obstacles.

Vous avez beau préparer votre cheval dans le calme, rester relâché, dès qu’il voit un obstacle il charge l’obstacle, échappe à votre contrôle. Impossible de passer la moindre barre dans le calme…

Beaucoup de raisons peuvent expliquer ce comportement. Il est intéressant de comprendre qu’il existe un point commun à tous les chevaux qui chargent à l’obstacle: ils ne le font pas par plaisir !! Moins encore pour embêter leur cavalier !!!

Pourquoi mon cheval charge à l’obstacle ?

 

Le cheval charge à l’obstacle suite à une mauvaise éducation:

L’éducation du cheval, en particulier du jeune cheval est d’une importance capitale pour la suite de sa carrière sportive. Elle conditionne l’état d’esprit du cheval face à un obstacle. C’est dès le début que la confiance, le calme, la décontraction se doivent d’être mise en place. Et inculqué au cheval de saut d’obstacles.

Hélas, si le cheval est débuté à l’obstacle dans l’excitation. Avec une certaine idée qu’il doit franchir à tout prix, même dans la vitesse. Le cheval va tout simplement apprendre, comprendre que le saut d’obstacles c’est ainsi…

Le cheval accélère donc devant un obstacle car c’est ainsi qu’on lui a appris. Il reproduit tout simplement cet apprentissage. Cette méthode d’éducation à l’obstacle est logique pour lui, même si elle est source de stress et de crispation.

En équitation, le travail de base, en particulier du jeune cheval, devrait à mon sens toujours reposer sur trois éléments:

Mais comme j’aime le dire, rien n’est une fatalité en équitation, et avec les chevaux. Bien sûr il est toujours préférable de bien éduquer que d’avoir à ré-éduquer. Mais en prenant le temps, en “reprogrammant” le cheval avec les exercices de saut d’obstacles spécifiques, il est possible de gommer ce défaut.

Le cheval qui charge a l obstacle

Une équitation approximative, amène le cheval à accélérer ou charger à l’obstacle:

Encore une raison où nous (cavaliers ou cavalières) ne sommes pas totalement hors de causes: nos ratés de cavaliers de saut d’obstacles.

Il ne faut pas se leurrer  nous sommes perfectibles. Nous avons le droit de ne pas être toujours parfait. Mais nos erreurs peuvent malgré tout marquer phychologiquement nos chevaux.

En effet, une accumulation de situations compliquées à gérer par le cheval en saut d’obstacles va engendrer du stress, de l’inquiétude et parfois même de la douleur.

Nous voyons souvent des chevaux à la peine dans des épreuves trop hautes pour leur cavalier. Et le manque d’expérience de ce dernier met régulièrement son cheval à l’effort à l’obstacle.

La répétition d’abords approximatifs, la multiplication de taxis, de georgettes, et autres foulées trop près ou trop loin de l’obstacle. Sont autant de situations difficiles à gérer par les chevaux. Bien souvent, par trop de générosité, ils vont chercher une solution en accélérant devant les obstacles pour “fuir” ces situations.

Bien entendu je ne jette la pierre à personne, et ce n’est pas une erreur ou deux de temps en temps qui mettra à mal la relation avec votre cheval. Ou le “transformera” en un cheval qui accélère à l’obstacle pour s’en débarrasser. Mais il est de notre devoir pour autant, d’être lucide sur notre propre niveau équestre. D’être objectif quand à nos progrès et de ne pas s’enflammer lorsque nous engageons en concours de saut d’obstacles (voir la vidéo: Engager malin).

Il est nécessaire de prendre le temps de construire notre progression sur des bases solides. Savoir moduler l’amplitude du galop, voir ses foulées à l’obstacle. Être confiant à l’obstacle et à l’aise sur la hauteur envisagée sont autant d’éléments qui nous garantissent d’éviter au maximum toutes ces situations…

Le cheval qui charge a l obstacle

Le cheval accélère à l’obstacle si sauter lui provoque des douleurs:

Si le cheval éprouve une douleur physique à chaque fois qu’il saute, il peut très rapidement se mettre a charger à l’obstacle, pour se débarrasser du saut. Se retrouver vite de l’autre côté et tenter d’éviter ainsi d’avoir mal.

Une petite gêne physique, un dos un peu faible, un processus épineux, une lésion à un tendon ou toutes autres douleurs qui pourraient être ressenties lorque le cheval saute un obstacle va inexorablement engendrer une méfiance pour le saut d’obstacles, de la part du cheval.

Beaucoup de chevaux vont faire le choix de s’arrêter, de refuser de sauter les obstacles car cela est douloureux pour eux. Mais d’autres, la plupart du temps les chevaux très généreux, au grand coeur, feront le choix d’accélérer à l’obstacle, mais de sauter quand même…

Le cheval qui charge à l’obstacle préfère sauter, que s’arrêter, par générosité.

Bien évidemment votre connaissance de votre cheval vous permettra d’identifier cette cause, et faire intervenir l’ensemble des professionnels (vétérinaire, ostéopathe équin, dentiste…) pour identifier le problème et le traiter, avant de chercher à corriger le souci  l’obstacle.

Attention: Le cheval peut en effet accélérer à l’obstacle car il a mal physiquement, mais cette douleur peut malheureusement être provoquée par le cavalier !

Tout comme nous l’avons vu plus haut, toutes les situations délicates (mauvais abords, taxis, georgettes…) rendent la tâche compliquée aux chevaux.

Il vont devoir pour s’en sortir forcer plus, ils vont peut être prendre les barres dans les jambes, des coups dans la bouche, le poids du cavalier taper lourdement sur leur dos dans les réceptions… Ce qui n’est pas sans laisser des traces physiques et mentales !

Dans la même mesure, les entraînements trop intensifs, trop souvent répétés, non adaptés à l’âge et aux capacités du cheval à l’obstacle vont engendrer des douleurs, auxquelles le cheval voudra tenter de se soustraire.

Et pour un cheval, la fuite vers l’avant est ce qu’il y a de plus naturel…

 

Comment travailler un cheval qui charge a l obstacle ?

Le cheval fuse par “peur” d’avoir mal:

Cette dernière raison que j’évoquerai dans cet article (nous pourrions en trouver d’autres) est pour moi la plus insidueuse, et la plus longue à traiter…

Imaginez monter un nouveau cheval, et vous rendre compte qu’il accélère à l’obstacle.

Vous êtes confiant en votre équitation, et conscient de votre niveau. Vous ne sautez pas plus haut que vous et lui n’en êtes capables, et pourtant il charge dès que vous abordez un obstacle.

Vous commencez alors à regarder du côté de son physique, il a peut être mal quelque part ?

Ostéopathe, vétérinaire, dentiste… tout est ok. Et pourtant dès qu’il entend parler de saut d’obstacles il fonce, part contre votre main, pour franchir vite (et mal)…

Il est très probable que ce cheval est eu mal, du fait de problème physique, d’une équitation approximative, d’une répétition de situations difficiles, d’un entraînement inapproprié…

Et, même si aujourd’hui la douleur (ou blessure) est derrière lui, il appréhende de ressentir à nouveau ce qui pour lui est associé au saut d’obstacles.

Il a tout simplement déduit que le saut d’obstacle faisait mal (peu importe la raison) et même si aujourd’hui cette raison (cause) est éliminée, il reste des séquelles phychologiques qui pour garantir son intégrité physique, le mettent en alerte de se méfier du saut d’obstacles.

J’en parle en connaissance de cause, car il y a quelques années je me suis cassé le pied. Je n’ai pu remarché qu’après trois mois d’arrêt et autant de rééducation. Et bien même après ces six mois, et bien que je n’avais plus de douleur en marchant, mon cerveau s’inquiétait de ressentir encore de la douleur et me mettait en garde dans certaines situations (courir, jouer au foot…)

C’est ainsi que l’on se préserve, pour éviter d’avoir mal à nouveau “au cas où”, nous adoptons des actes réflexes, qui parfois ne sont plus utiles…

Avec ces chevaux qui accélèrent à l’obstacle par peur d’avoir mal, il faudra prendre beaucoup plus de temps pour qu’il repprennent confiance en vous, et en eux.

Il faudra leur montrer qu’ils n’ont plus de raison d’avoir peur, et que le saut d’obstacles n’est pas (plus) une source de douleurs.

 

Le cheval avec beaucoup de sang peut être speed à l’obstacle:

Bien que je sois totalement d’accord avec l’idée que le cavalier est responsable de la plupart des soucis rencontrés à cheval, il ne serait pas fair-play d’omettre de parler du cheval naturellement chaud à l’obstacle.

Certains chevaux avec beaucoup de sang et d’énergie sont naturellement “tentés” d’aller toujours trop vers leurs obstacles.

Ceci dit, une éducation basée sur le calme et le contrôle, ainsi que la répétition des gammes dont nous parlerons plus bas leur permettra de mettre cette volonté au service de leur cavalier. Et non contre lui.

 

le cheval qui accélère à l'obstacle terre de sport equestre

Comment travailler un cheval qui charge à l’obstacle ?

 

Reprogrammer avec des exercices spécifiques et prendre son temps

 

Mettre en place un programme de “ré-éducation” du cheval qui charge à l’obstacle, c’est avoir la volonté de lui redonner goût au saut d’obstacles. Cela prend du temps. Il convient tout d’abord de supprimer la cause de ce comprotement. Puis pas à pas de déprogrammer son “réflexe”, pour reprogrammer la bonne attitude à avoir face à un obstacle. Rester calme, et prendre le temps de sauter.

Pour vous aider dans cette reprogrammation, et vous accompagner dans la progression de votre cheval, nous vous avons planifier une série de 20 exercices spécifiques à cette problématique du cheval qui charge à l’obstacle:

Le cheval qui charge a l obstacle