Partagez sur FB

 

Travailler son cheval en hiver nécessite de prendre quelques précautions liées à cette saison particulière de l’année.

Pour assurer le bien-être de votre cheval, son intégrité physique et vous permettre de continuer à l’entraîner et passer de bons moments avec lui, Terre de Sport Equestre fait avec vous le tour des quelques petits points d’attention à prendre en compte pour travailler votre cheval en hiver:

 

travailler son cheval en hiver

Quelques précautions à prendre avant de travailler son cheval en hiver

 

Vérifier l’état général de son cheval

L’hiver est une saison lors de laquelle le cheval sera confronté bien souvent à une météo plus humide et une baisse des températures. Ces changements climatiques sont à prendre en compte car ils peuvent altérer l’état de santé général de votre cheval.

Pour faire face à la baisse des températures, les chevaux vont brûler plus de calories pour se réchauffer. Il conviendra d’adapter l’alimentation. En particulier pour les chevaux vivant au pré qui ne pourront plus autant compter sur la pousse de l’herbe, qui se fera rare et moins nourrissante.

Pour autant si lors de cette saison vous êtes moins disponible pour aller le monter, ou s’il est de nature “chaude” il faudra peut être éviter d’augmenter les rations de compléments (granulés, floconnés…). Mettre plus de fourrage sera de toute manière toujours la solution à privilégier en premier.

N’hésitez pas à en discuter avec le gérant de votre écurie et avec votre vétérnaire si vous trouvez que votre cheval a perdu de l’état avec le début de l’hiver.

 

travailler son cheval en hiver

Avant de travailler son cheval en hiver, vérifier les membres

 

Avec l’humidité de la météo hivernale, nous voyons trop souvent le retour de dermites comme la Gale de Boue. Cette pathologie affecte principalement les chevaux vivants au pré, plus exposés aux sols humides.

Si votre cheval fait de la gale de boue, vous remarquerez en premier lieu de petites croûtes, le plus souvent dans le creux du pâturon, car la peau est fine et sensible. Ces croûtes seront suintantes et douloureuses.

Si la gale de boue n’est pas traitée à temps, les croûtes se transforme en véritable crevasse, peuvent s’infecter, et provoquer l’engorgement du ou des membres atteints, voire une boiterie du cheval.

Cependant elle est sans gravité lorsque les soins sont effectués dès l’apparition des symptômes.

Nous traitons ce sujet, et comment la soigner dans cet article [La Gale de Boue]

 

le gale de boue cheval

Pensez aussi à vérifier les fourchettes de votre cheval

 

Et oui, l’hiver est aussi la période la plus favorable hélas aux fourchettes pourries.

S’assurer que les fourchettes de votre cheval soient saines est important car là encore cela peut aller jusqu’à provoquer des boiteries. Pour éviter cela curer les pieds avant et après le travail est indispensable.

Entretenir le pied avec de la graisse régulièrement, en favorisant la graisse noire en hiver. Si besoin appliquer du goudron de Norvège qui assèchera les fourchettes de votre cheval et l’isolera de l’humidité.

En cas de fourchettes pourries, vous constaterez des crevasses plus ou moins profondes dans les fourchettes. Vous pourrez les soigner en enfonçant délicatement des cotons imbibés de liqueur de vilatte, ou autres produits disponible dans le commerce.

 

Travailler son cheval en hiver

 

Quelques précautions pour travailler son cheval en hiver, pendant la séance

 

Préserver du froid sans faire transpirer

 

Bien souvent, en hiver, est fait le choix de tondre son cheval. L’objectif premier est d’éviter qu’il ne transpire trop lors du travail. Mais plus encore, éviter qu’il ne mette longtemps à sécher après le travail.

Effectivement, qu’il vive au box ou au pré, rien n’est pire que rentrer un cheval avec un poil long mouillés après la séance de travail. Il mettra ongtemps à sécher et vous prendrez le risque que votre cheval attrape froid.

Par contre si il est tondu, vous aurez compensé sa couverture naturelle avec une couverture plus ou moins chaude en fonction de la température.

Pour travailler son cheval en hiver, il n’est pas question d’enlever la couverture et commencer la séance “à poil” !! Cependant il faut surveiller que le couvre-rein ne donne pas trop chaud à votre cheval durant la séance.

Personnellement je retire le couvre-rein juste avant la détente au galop. Les chevaux ont eu le temps d’échauffer leur corps sans pour autant transpirer…

 

Travailler son cheval en hiver

 

Vérifier l’état des sols

 

En hiver, lorsque les températures sont négatives il arrive que le sable des carrières gèlent. Ils se forment alors un peu partout sur la carrière des cratères. Cette surface irrégulière et dure ne permet pas au cheval des appuis stables et peu provoquer des entorses.

Si votre carrière est gelée, par précaution préférez monter dans le manège. Si cela n’est pas possible restez au pas… il y a beaucoup de choses à travailler dans cette allure trop souvent négligée !

Vous pouvez choisir de sortir en extérieur. Il faudra vérifier l’état des sols avec le même soin et pour les mêmes raisons. en évitant les zones glissantes, comme le sont très souvent les routes goudronnées.

 

Les lignes de mecanisation cheval saut d obstacles

Quelques précautions pour monter dans la neige

Monter dans la neige est toujours un plaisir, un rêve parfois pour certains cavaliers. Il n’y a aucune contre-indication pour monter son cheval dans la neige. En particulier après s’être assuré que le sol en dessous n’est ni glissant, ni trop dur.

Choississez par contre de travailler dans des allures peu vives, et sur des tournants larges. Pour cela, les chemins de balades seront parfaits.

Attention toutefois à la neige qui s’accumule sous les sabots de votre cheval, en particulier si il est ferré. La neige forme ensuite un bloc de glace très glissant. Si vous devez emprunter une route pour rentrer à l’écurie, munissez vous d’un cure-pied et enlevez ces blocs de glace avant de glisser.

 

Les lignes de mecanisation cheval saut d obstacles

Les précautions à prendre après avoir travaillé son cheval en hiver

 

Bien vérifier les pieds et les membres

 

Après avoir consciensieusement curé les pieds et enlevé les blocs de glace, vérifiez l’état des pieds – soles – fourchettes.

Inspectez également minutieusement chaque membre et séchez-les avec une serviette propre.

Si votre cheval est sujet aux fourchettes pourries, gale de boue ou autres pathologies prodiguez les soins nécessaires conseillés par votre vétérinaire, ou le professionnel qui vous encadre.

 

Attendre qu’il sèche et faire les soins

Il n’est sans doute pas utile de rappeler l’importance du pansage, mais prenez le temps de sécher totalement votre cheval, en particulier si ensuite vous lui mettez une couverture.

Remettre une couverture sur un cheval mouillé, et la garantie qu’il passe la nuit avec une couverture mouillée…

 

terre de sport equestre

Surveiller son cheval quand il boit après le travail

 

Il est très important de surveiller votre cheval au retour de votre séance de travail. Beaucoup de chevaux vont se jeter sur l’abreuvoir.

Or boire en grande quantité une eau trop froide est très néfaste. C’est une cause fréquente de colique en hiver. Poussez votre cheval pour qu’il ne puisse boire que par petites quantités. Par contre si il vit au pré, vérifiez qu’il ait bien accès à un point d’eau non gelé…

Nous aborderons très prochainement dans un autre article “Comment travailler son cheval en hiver”…

 

Travaillez votre cheval dans le bon sens avec notre programme vous proposant plus de 80 exercices sur le plat et à l’obstacle:

 

exercices equitation cheval